top of page
Rechercher

Un visage sur une Ă©quipe : Voici celle de Toit de Paris




Merci 🙏


Ă  Camille Hunkeler qui m’a rejoint en septembre pour un an d’alternance. Une trĂšs belle rencontre professionnelle, elle dĂ©borde d’énergie, d'enthousiasme. Elle est si vive. Je regrette de ne l'avoir qu'une semaine sur deux.


Ă  ZoĂ© Rolland, en stage, c’est notre crĂ©ative, elle nous fait nos compositions graphiques et nos photos, hĂ©las elle ne reste que 3 mois.


Et enfin Tess C. qui vient de nous rejoindre tout juste, en stage. Elle forme déjà un jolie duo avec Zoé sur les réseaux et pousse la créativité du groupe.


Ce n’est pas Ă©vident de construire une relation professionnelle en si peu de temps lorsqu’on connaĂźt dĂ©jĂ  la date de fin du contrat. Cependant je me sens rĂ©ellement chanceuse de les avoir Ă  mes cĂŽtĂ©s pour dĂ©velopper Toit de Paris.


👉Confronter nos idĂ©es, les amener plus loin ensemble, nous nourrir de nos rĂ©flexions, afin d’échanger et de dĂ©battre pour dĂ©passer les premiĂšres idĂ©es.


💡 Ces fameuses premiĂšres idĂ©es qui ont toujours l’air formidables au dĂ©but. Car il faut l’avouer parfois on rame un peu Ă  en avoir de bonnes. Mais ces premiĂšres idĂ©es sont souvent trompeuses. PassĂ© l’excitation de la nouveautĂ©, elles peuvent vite retomber comme un soufflet et cela peut ĂȘtre dĂ©courageant.

De l'intĂ©rĂȘt du collectif, cela va permettre d'ĂȘtre plus exigent, et de faire naĂźtre, parfois, des petits miracles.


👉 Je me sens chanceuse d’ĂȘtre dans un pays qui subventionne l’embauche. En effet sans les aides de l’Etat il serait trĂšs difficile d’embaucher un jeune talent, sans expĂ©rience pour une boĂźte qui se lance. Cela reprĂ©sente des risques Ă©normes et pourtant cela peut-ĂȘtre extrĂȘmement bĂ©nĂ©fique. L’état prend une part du risque avec nous et on se sent soutenu 🙏 , investi d'une mission.


👉Rester seul avec ses idĂ©es ce n’est pas seulement nocif pour sa santĂ© mentale.

En intĂ©grant un collaborateur, on ne combat pas seulement la solitude de l'entrepreneuriat mais on balaie toutes certitudes. On garde une agilitĂ© d’esprit, on reste flexible.


👉Pourquoi ? Parce que la premiĂšre chose Ă  faire, c’est donner envie Ă  notre collaborateur d’adhĂ©rer au projet.

On doit exprimer nos idĂ©es auprĂšs d’autres personnes qui ne connaissent pas encore le concept qu'on a dĂ©veloppĂ©. Ce sont finalement nos premiers testeurs et cela me semble dĂ©sormais incontournable.


Arriver Ă  les convaincre, les impliquer dĂšs le dĂ©part c’est peut-ĂȘtre la premiĂšre pierre Ă  l’édifice car le chemin est long đŸ’Ș


Si on y arrive, grñce à eux, on va plus vite, plus loin 🚀

0 commentaire

Posts récents

Voir tout