Rechercher

Les toits de Paris au patrimoine de l'UNESCO ?



Plus de 70% des toits parisiens sont recouverts de zinc, cela donne à Paris un paysage avec une infinité de nuances de gris. Pour entretenir tous ces toits, un savoir-faire bien spécifique est indispensable, 300 ans d’expérience transmise de générations en générations ont permis à nos couvreurs d’évoluer avec leur temps.



Cependant le métier de couvreur tend à disparaître. Que ça soit dans la capitale ou dans les autres régions, il y a de moins en moins de jeunes intéressés par le métier. La candidature à l’UNESCO des toits de Paris représente alors une des solutions possibles pour protéger le savoir-faire des couvreurs-zingueurs. Cela permettrait de donner un second souffle au métier de couvreur, ainsi que de le valoriser et d’encourager l’apprentissage chez les jeunes.


En 2017, le savoir-faire traditionnel des couvreurs zingueurs de Paris fut répertorié par l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France. En 2018, la candidature sur le savoir-faire fut approuvée par le ministère de la Culture et, en mars 2019, le projet est sélectionné pour être présenté prochainement en session de comité à l’UNESCO. Cependant, les toits parisiens n’ont finalement pas gagné face à la baguette pour la candidature unique française au patrimoine immatériel de l'Unesco. La candidature des toits parisiens sera donc relancée à la commission de l’UNESCO courant 2023.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout